Bannière du site

Les élèves de 3eA et 3eP rencontrent Gérald Buthaud, photo-reporter.

JPEG - 156.3 ko

Dans le cadre des enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI), les élèves de 3e sont invités cette année à développer leur esprit critique sur la photographie.

Tout est parti de la nouvelle Le Salaire du sniper de Didier Daeninckx, étudiée avec madame Potiron, au cours du chapitre « Critique de la société contemporaine »

L’objectif du dit chapitre était de mieux connaître la déontologie du journaliste, d’apprendre à analyser une photo de presse, une légende et surtout de réfléchir sur la manipulation de la photographie. Beaucoup ont été choqués par quelques-unes des images étudiées, utilisées hélas pour illustrer plusieurs informations différentes, ou bien à des fins purement mercantiles.

Pour clore le chapitre, nous avons invité Gérald Buthaud, photographe-reporter connu pour les conflits qu’il a notamment couverts en Afrique.
En novembre 1969, Gérald quitte Poitiers en stop et embarque, sans carte de presse, avec un boîtier Minolta SRT 101, deux optiques et 40 films noir et blanc, toujours en faisant du « stop » sur le port de Lisbonne. Le Commandant d’un cargo emmenant 400 soldats pour l’Angola, alors province portugaise où se déroulait une guerre d’indépendance, accepte de le prendre à bord…
47 ans plus tard, Gérald raconte aux jeunes de 3eA et 3eG l’évolution du métier, les petits bonheurs et les risques aussi…
Une rencontre qui met les jeunes en plein cœur des sources de l’Image, des enjeux qu’elle véhicule et du monde actuel.
JPEG - 711.5 ko

Les photos chocs du métier de reporter. Angola

L’avis d’Arthur…

Une rencontre avec un Photographe

Nous avons eu la chance d’accueillir au sein de notre établissement scolaire, Mr Gérald Buthaud, ancien photographe de guerre qui a travaillé sur plusieurs conflits notamment celui de l’Angola.

Cette rencontre construite non pas sur un monologue mais sur un dialogue entre le photographe et les élèves de 3ème. Ils ont donc pu poser diverses questions concernant sa carrière et les péripéties qu’il a vécues sur place (blessures, relations...)

Contraintes et risques font partie du quotidien du photographe afin de prendre une seule photographie qui saura interpeller les esprits des lecteurs des journaux et magazines.

Bref, ce fut l’occasion d’avoir un regard instructif et critique sur le monde, la photographie d’hier et d’aujourd’hui avec l’apparition de la numérisation.

THIBURCE Arthur








Visiteurs connectés : 3352

Collège la Providence - 22-26 rue René Descartes - 86000 Poitiers - 05.49.88.17.95